Kamasutra
Annuaire de charme Dossiers sexuels Positions kamasutra Réalisez vos fantasmes Zone pornographique
LE KAMASUTRA > PLAISIRS DE LA CHÈRE
 
Déguster l'amour, bouffer du plaisir, se délecter de chair et de chère… la vie est si courte, il vaut mieux en profiter ! Le sexe et la nourriture sont de véritables complices nés, faits pour s'entendre à merveille et faits pour inciter de nombreux disciples à leurs agapes festives. Manger au lit, c'est festoyer du corps de l'autre en l'honorant de sa gourmandise, en le badigeonnant de confitures onctueuses, en le nappant d'un porto sirupeux, en le coiffant de fruits juteux…

Les banquets sous la coquette ont de toutes les époques remporté les plus vifs suffrages, de la Rome Antique à nos piques-niques coquins, ! Et puis comment ne pas avoir envie de faire l'amour lorsque les fruits sont à portée de la bouche ?
Un peu de piment dans votre lit ? Et pourquoi pas ? Un petit saut sur le site Adam & Eve risque de vous donner des idées bien coquines…
» Adam & Eve
Le shopping coquin, voilà une nouvelle façon d'offrir des cadeaux originaux à l'amour de votre vie ou aux amis qui aiment l'inédit…
» Je nous aime
Sexy Avenue, le sex-shop en ligne qui fait la différence… Sexy toys, conseils, dossiers sexy, tout sur les massages et plus…
» Sexy Avenue
1001 Dessous, le chic et le choc de la lingerie… Pour elle et pour lui ! Du plaisir pour les yeux, du plaisir pour les corps…
» 1001 Dessous
Dans la plupart des sociétés, le sexe et la nourriture ont toujours entretenu des liens étroits. De par la forme même de certains aliments jusqu’au rapport avec une sexualité orale qui invite à la gourmandise, la relation entre manger de la chère et déguster de la chair est trop évidente pour être occultée.

Si l’on excepte la plupart des aliments que l’on prétend aphrodisiaques et qu’aucune étude sérieuse n’agrée dans ce sens, les plaisirs alimentaires au lit sont encore légions. Rien ne vaut un sexe délicieusement nappé d’un coulis de chocolat, rien n’incite davantage à la gourmandise qu’un sein pointant sous une montagne de Chantilly ! Et que dire de ces nombrils au fond desquels une langue coquine pêche de tout petits fruits ou encore de ces orteils, savoureusement ornés de fraises bien mûres que l’on cueille malicieusement à pleines lèvres ? Les bonheurs de la gourmandises trouvent toujours des complices exaltants dans chaque partie du corps humain.

Bien qu’il soit incroyablement agréable de savourer la chair des partenaires qui se glissent sous nos draps, rien ne nous empêche d’agrémenter la dégustation de mille petites douceurs. Le champagne au lit est d’une musicalité exceptionnelle tout en augmentant le côté pétillant des ébats. Avouez qu’après deux flûtes, vous êtes dans la note pour jouer de n’importe lequel des instruments que l’on vous mettra en bouche. Idem pour le nectar des dieux : deux coupes de bon vin et vous voilà en plein décollage pour une nuit fabuleuse au pays de tous les possibles.

Pour les plus audacieux, les piques-niques sous la couette ont la propriété de divertir autant que d’ouvrir la voie à plusieurs audaces. D’abord l’art d’utiliser les aliments comme moyen de provocation. Tous les aliments peuvent être mis en bouche avec une sensualité qui allume les plus frileux en matière de jeux coquins. Puis les caresses, effectuées avec la complicité d’un légume à la forme suggestive, un aliment évoquant le sexe de l’autre... Ces parties exquises alliant sensualité et dégustation sont parfaitement réalisables par l’un et l’autre sexe. Il n’y a pas que madame qui puisse se commettre, un concombre tendrement posé sur l’ourlet de ses lèvres... Monsieur peut très bien se lancer dans une démonstration exquise, sa langue fouillant délicatement le coquillage d’une huître...

Les jeux gustatifs qui nourrissent l’imagination sexuelle s’importent très facilement au lit. Le besoin de porter à la bouche est d’ailleurs si proche de l’instinct humain qu’il ne faudrait jamais oublier que le premier réflexe de tout être humain est de téter. Le plaisir sexuel lié aux sensations buccales et gustatives relève donc d’un plaisir qui nous vient de l’enfance.

Manger, c’est plus qu’une fête sensorielle, c’est aussi tout un rituel de préparation. Cuisiner avec amour, mettre la table c’est un peu comme apprêter l’amour, se lancer dans des préliminaires exquis et séduire l’autre en le charmant, en l’incitant au désir. C’est aussi un plaisir qui invite au partage, à l’échange. Aurait-on l’impolitesse d’inviter à sa table quelqu’un et de dévorer devant lui sans lui offrir le couvert ? Évidemment non ! L’idée de mêler sexe et nourriture est donc pleine de sens et une fois digérés les préjugés d’usage, les adeptes de ces pratiques bien épicuriennes n’y trouveront que du bonheur et bien des plaisirs grisants.
LE KAMASUTRA > PLAISIRS DE LA CHÈRE
 
Copyright © LE KAMASUTRA - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite - Partenaires : String léopard - Argent & Sexe - Dictionnaire sexuel - Horoscope sexy