Kamasutra
Annuaire de charme Dossiers sexuels Positions kamasutra Réalisez vos fantasmes Zone pornographique
LE KAMASUTRA > LE MYSTÉRIEUX POINT G
 
La plus grande découverte dans le monde féminin depuis la contraception et les préservatifs ! Un autre pas vers l'autonomie et l'affranchissement du corps féminin. Mais qu'est-ce que le point G au juste ? Mythique et mystérieux, évident chez certaines femmes, totalement absent chez certaines autres, le point G c'est l'Eldorado du sexe, la caverne d'Ali Baba, le trésor de Rackham le Rouge, une sorte de Graal du plaisir que seules les élues connaissent et qui fait fantasmer toutes les autres.

Aussi, mesdames… et messieurs… ne soyez pas intimidés par cette quête extraordinaire qu'est le point G. C'est un jeu délicieux et exquis qui permet de réinventer mille fois l'amour coquin !
Un peu de piment dans votre lit ? Et pourquoi pas ? Un petit saut sur le site Adam & Eve risque de vous donner des idées bien coquines…
» Adam & Eve
Le shopping coquin, voilà une nouvelle façon d'offrir des cadeaux originaux à l'amour de votre vie ou aux amis qui aiment l'inédit…
» Je nous aime
Sexy Avenue, le sex-shop en ligne qui fait la différence… Sexy toys, conseils, dossiers sexy, tout sur les massages et plus…
» Sexy Avenue
1001 Dessous, le chic et le choc de la lingerie… Pour elle et pour lui ! Du plaisir pour les yeux, du plaisir pour les corps…
» 1001 Dessous
Totalement inconnu il y a quelques dizaines d'années, le Point G est devenu une véritable célébrité dans le domaine sexuel depuis son entrée dans le lexique des sexologues en 1982. L'obstétricien allemand Ernst Gräfenberg, au cours de ses recherches, au début de la seconde moitié du 20e siècle, découvre une zone particulièrement réactive à l'intérieur du vagin de la femme. Cette zone, habituellement située entre 4 à 6 centimètres de l'entrée du vagin, procure à la femme, lorsqu'elle est stimulée, des sensations d'une intensité considérable… Or depuis cette découverte, c'est la polémique absolue entre les tenants de l'existence de cette zone et ceux qui la réfutent.

Les études menées sur le fameux Point G ne sont, jusqu'ici, peu concluantes. Surtout parce qu'elles ne sont pas poussées, ni subventionnées. Aussi, toutes les hypothèses circulent. Pour certains sexologues, il s'agirait de la racine interne du clitoris, pour d'autres, il est question d'un résidu phallique du fœtus au cours de son développement. Une autre théorie fait tout simplement état d'une zone érogène, extrêmement sensible au moindre toucher. Mais la plupart des affirmations relèvent pour l'instant d'un discours anecdotique ou de quelques expertises en cliniques, opérées sur des échantillonnages restreints de sujets.

Cela dit, une chose est sûre : le Point G effraie. Pour celles qui sont parvenues à le localiser, il décuple les sensations de plaisir dans le vagin. Il provoque une sorte d'envie puissante d'uriner avant de mener à un orgasme intense, souvent accompagné par l'éjaculation puissante d'un liquide incolore et un peu épais. Étrangement, les milieux scientifiques semblent se désintéresser de la question. Mais pourquoi ?

S'il s'agissait d'une zone de plaisir du corps masculin, les chercheurs auraient-ils la même attitude ? On peut légitimement s'interroger quant aux raisons qui font que l'on boude l'exploration scientifique du mystérieux Point G. Peut-être que ce nouvel atout du plaisir féminin suscite-t-il une certaine jalousie ou encore fait-il craindre une plus grande autonomie sexuelle de la femme ? Le fait qu'il puisse provoquer une éjaculation chez la femme est également un phénomène troublant. Jusqu'à maintenant, l'éjaculation demeurait un acte naturellement masculin, un privilège dont la nature n'avait pourvu que l'animal mâle. Or cette éjaculation possible chez la femme la hisse à un niveau supérieur sexuellement. Elle n'est désormais plus qu'un réceptacle, elle peut également expulser un fluide subséquent à l'orgasme. De plus, cette éjaculation ne nécessite pas l'intervention du pénis pour se produire. L'homme sent-il alors que la nature le trahit ?

Parce que l'on en dénigre encore l'existence, le Point G reste tabou chez plusieurs femmes. Beaucoup d'entre elles hésitent à s'aventurer à sa recherche. Pourtant, les spécialistes qui le reconnaissent, ainsi que les femmes qui l'ont découvert, persistent à croire que chaque femme en est dotée. Toutefois, pour le localiser, il faut accepter de se débarrasser de certaines pudeurs judéo-chrétiennes encore bien ancrées dans les mentalités.

Par l'acte de masturbation ou par le biais d'une relation sexuelle à deux, il est possible de dénicher le fameux Point G. Mais il faudra une patience à toute épreuve ainsi qu'une capacité d'abandon à toutes celles qui tenteront l'aventure. S'autoriser à jouir et à éjaculer est un concept assez récent parmi les femmes. La découverte du Point G participe donc d'une ouverture d'esprit essentielle, installée dans une dynamique ludique et sans tabou. Et pour atteindre cette liberté, gageons qu’il faudra à plusieurs femmes encore quelques décennies...
LE KAMASUTRA > LE MYSTÉRIEUX POINT G
 
Copyright © LE KAMASUTRA - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite - Partenaires : String léopard - Argent & Sexe - Dictionnaire sexuel - Horoscope sexy