Kamasutra
Annuaire de charme Dossiers sexuels Positions kamasutra Réalisez vos fantasmes Zone pornographique
LE KAMASUTRA > LES MTS
 
On croyait bien en avoir fini avec toutes ces infections et maladies dites : sexuellement transmissibles… Hélas, il n'en est rien ! Au contraire, il semble même que, malgré tous les moyens dont nous disposons aujourd'hui, une recrudescence du phénomène voit le jour à l'heure actuelle. Peut-être qu'un excès de confiance est à l'origine de cette nouvelle tendance, peut-être aussi un sentiment général de je-m'en-foutisme parmi les populations les plus jeunes…

On s'étonne tout de même ! Avant il y avait la guerre, le manque d'hygiène, une absence de moyens et beaucoup de naïveté, bien souvent. Aujourd'hui, comment peut-on expliquer ce laisser-aller ?? Zoom sur un problème épineux…
Un peu de piment dans votre lit ? Et pourquoi pas ? Un petit saut sur le site Adam & Eve risque de vous donner des idées bien coquines…
» Adam & Eve
Le shopping coquin, voilà une nouvelle façon d'offrir des cadeaux originaux à l'amour de votre vie ou aux amis qui aiment l'inédit…
» Je nous aime
Sexy Avenue, le sex-shop en ligne qui fait la différence… Sexy toys, conseils, dossiers sexy, tout sur les massages et plus…
» Sexy Avenue
1001 Dessous, le chic et le choc de la lingerie… Pour elle et pour lui ! Du plaisir pour les yeux, du plaisir pour les corps…
» 1001 Dessous
Outre le SIDA, dont la progression a ralenti, les autres principales infections transmises sexuellement connaissent des hausses vertigineuses depuis quelques années. Il semble qu'un "relâchement" général des pratiques sexuelles sûres, comme l'utilisation du préservatif, explique cette montée des cas de chlamydia, de gonorrhée et de syphilis. Le phénomène touche tous les pays du monde, surtout les grandes villes où la densité de population favorise la promiscuité.

Vraisemblablement liée à l'introduction de nouveaux traitements contre le SIDA comme la trithérapie, cette nouvelle attitude nonchalante envers les MTS commencent à inquiéter sérieusement. Maintenant moins craintifs, les gens banalisent les dangers et ne se protègent plus autant. Des millions de personnes ont été infectées par la chlamydia, la gonorrhée ou la syphilis, l'an dernier. Bien qu'il s'agisse de maladies à déclaration obligatoire, les experts de la santé publique estiment qu'il pourrait y avoir en réalité jusqu'à deux fois plus d'infections.

Dans le monde entier, on croit que chaque année, près de 350 millions de personnes contractent une maladie vénérienne. Il est donc impératif de se protéger et de ne pas relâcher sa vigilance à ce niveau. Compte tenu que la contamination par des maladies vénériennes a lieu presque exclusivement lors de rapports sexuels, il s'agit de prendre des mesures de protection efficaces. Bien que certaines maladies vénériennes soient visibles, la plupart ne le sont pas. À de rares exceptions près, il n'est donc pas possible de savoir si le partenaire est porteur d'une maladie vénérienne.

Ainsi, chaque nouvelle relation sexuelle porte en elle le risque d'une contamination par une maladie vénérienne. On ne peut exclure une contamination que si le partenaire n'est pas infecté. Il s'avère donc tout à l'avantage de l'individu de bien son partenaire. L'idée de ne pas se gêner pour aborder le sujet avec un(e) nouvel(le) amoureux (se) prend donc un caractère essentiel. Par ailleurs, avoir la franchise de préciser si l'on est à risque ou non est également une attitude à adopter. Ne pas dévoiler à l'autre un potentiel d'infection est une action criminelle. Il faut donc voir à définir les attitudes sexuelles passées du partenaire afin de déterminer adéquatement les mesures de protection à utiliser.

Comme le sida n'est pas curable, il est vivement recommandé d'effectuer un test VIH afin de déceler toute contamination passée inaperçue. Les MTS ne se guérissent pas forcément, elles ne réagissent pas toutes de la même manière aux différents traitements, certaines conduisent même à la mort, à de graves lésions (hépatite B/C) ou à la stérilité.

La syphilis est causée par des bactéries spiroïdales. Trois semaines après la contamination, un chancre non-douloureux se développe à l'endroit où l'infection a eu lieu (généralement sur le pénis ou sur la vulve). Les ganglions lymphatiques de l'aine enflent. Les bactéries s'étendent à tout le corps et provoquent des éruptions cutanées, de la fièvre et une tuméfaction des ganglions lymphatiques. Si aucun traitement n'est entrepris à ce moment, la maladie attaque les organes internes, le système nerveux, ainsi que la moelle épinière (troubles de la motricité), le cerveau et peut mener tout droit à la démence.

La gonococcie est causée par les bactéries (Neisseria gonorrhoea). Quelques jours après la contamination, on observe un écoulement purulent jaune-verdâtre, du pénis ou du vagin ainsi que des douleurs lors des relations sexuelles. Si l'on ne traite pas l'infection, elle peut entraîner chez l'homme une infection de la prostate, du conduit séminal et de l'épididyme. Chez la femme, I'utérus, les trompes et les ovaires peuvent s'endommager et mener à la stérilité.

Les chlamydia restent très communes dans la plupart des pays occidentaux et sont dues aux bactéries (Chlamydia trachomatis). Elles provoquent de pénibles infections de l'urètre qui se manifestent par des démangeaisons ou des brûlures au cours des rapports sexuels. La prostate et l'épididyme surviennent chez l'homme alors que le vagin, l'utérus, les trompes et les ovaires chez la femme peuvent être affectés, ce qui peut entraîner la stérilité ou des grossesses extra-utérines.

L'habitude des partenaires fréquents augmente considérablement les risques de rencontrer des personnes contaminées. Lors de rapports sexuels en dehors d'une relation fidèle, l'usage correct de préservatifs peut réduire le risque d'infection vénérienne, sans toutefois l'exclure. Il ne faut jamais perdre de vue qu'il subsiste, même en utilisant des préservatifs promus comme étant infailliblement robustes, des risques non négligeables souvent associés à des défectuosités ou à un manque d'expertise chez certains jeunes utilisateurs. De plus, il faut noter que les drogues et l'alcool modifient souvent la perception de la réalité et atténuent le sens de la responsabilité. Ce qui a pour effet de réduire la faculté de jugement ainsi que la maîtrise de soi et de mener à des commerces sexuels spontanés et souvent non protégés. L'Individu qui renonce aux rapports sexuels hasardeux s'accordent les meilleures chances du monde pour rester à l'écart des infections de ce genre.
LE KAMASUTRA > LES MTS
 
Copyright © LE KAMASUTRA - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite - Partenaires : String léopard - Argent & Sexe - Dictionnaire sexuel - Horoscope sexy