Kamasutra
Annuaire de charme Dossiers sexuels Positions kamasutra Réalisez vos fantasmes Zone pornographique
LE KAMASUTRA > SEXE ORAL
 
Cessez de faire la fine bouche, le sexe oral n'est pas dégoûtant ! Et qu'on se le dise… C'est une question de goût, sans mauvais jeu de mots. Certains aiment, d'autres moins… Certains adorent, d'autres pas du tout. À chacun ses plaisirs dans le respect des limites de l'autre.

Il existe toutes sortes de raisons d'aimer ou de détester le sexe oral. Partenaire trop pudique, hygiène douteuse… Ou au contraire le ou la partenaire tellement doué(e) que l'on ne veut plus pratiquer une autre sexualité que l'amour oral… Plus qu'un simple exercice sexuel, le sexe oral c'est aussi une manière de communier avec l'autre…
Un peu de piment dans votre lit ? Et pourquoi pas ? Un petit saut sur le site Adam & Eve risque de vous donner des idées bien coquines…
» Adam & Eve
Le shopping coquin, voilà une nouvelle façon d'offrir des cadeaux originaux à l'amour de votre vie ou aux amis qui aiment l'inédit…
» Je nous aime
Sexy Avenue, le sex-shop en ligne qui fait la différence… Sexy toys, conseils, dossiers sexy, tout sur les massages et plus…
» Sexy Avenue
1001 Dessous, le chic et le choc de la lingerie… Pour elle et pour lui ! Du plaisir pour les yeux, du plaisir pour les corps…
» 1001 Dessous
Vous avez dit : sexe oral !! Frissons dans l'assistance… Si certains y vont d'un sourire discret, le regard perdu dans des flashs délicieux, d'autres peinent à masquer leur répulsion. Le sexe oral au 21e siècle en fait encore grimacer plus d'un.

Pour beaucoup de femmes encore, éduquées dans les contraintes d'une morale judéo-chrétienne dédaigneuse, le sexe oral présente les caractéristiques de la perversion. On le perçoit comme un acte sale, une souillure que l'on doit éloigner pour une vie sexuelle correcte. Pour d'autres, le sexe oral, particulièrement la fellation, c'est l'expression d'une humiliation que l'on impose à la femme. L'homme, jouant très souvent sur le pattern : "ma femme ne suce pas = elle est nulle au lit", ce qui sous-entend une obligation à laquelle plusieurs femmes n'ont pas envie de céder, fatiguée de ce chantage désagréable. Un autre facteur répulsif s'ajoute à cette impression. Celui de la femme qui doit avaler le sperme pour prouver son amour à l'homme qui partage son lit. Ces deux données font que la femme sent souvent une pression, un reproche à peine voilé, et du coup, elle se ferme.

Beaucoup de facteurs entrent en jeu dans le partage d’une relation buccogénitale entre deux individus. Il s’agit d’un échange particulièrement intime pour certains, ce qui implique forcément la donnée «sentiment» afin qu’ils puissent passer à l’action. Pour d’autres, il s’agit plutôt d’une solution de rechange lorsqu’une pénétration à venir n’est pas souhaitée. Pour d’autres encore, le sexe oral n’est qu’une entrée en matière, un préliminaire torride, destiné à ouvrir l’appétit des plus fainéants... Mais peu importe les raisons qui en stimulent l’accomplissement, un élément reste crucial : la propreté génitale !

Beaucoup de femmes refusent l’exercice de la fellation car l’hygiène de l’homme, qui la leur réclame, n’est pas adéquate. En revanche, plusieurs hommes manquent d’enthousiasme dans l’exécution d’un cunninlingus car le sexe de leur partenaire dégage une odeur qui les répugne. Avec un minimum de soins portés à son hygiène corporelle, le problème aurait tôt fait d’être réglé. Toutefois, il arrive aussi que le pseudo manque de propreté devienne l’alibi idéal pour ne pas s’adonner au sexe oral.

Bref, le sexe oral fait encore des remous sur l’oreiller. Il n’est souvent pas étranger aux querelles de couples dans les questions d’intimité. C’est donc que malgré les statistiques et les sondages, on peine encore à s’y laisser aller avec entrain. Étrange si l’on considère que 6 hommes sur dix préfère la fellation à la pénétration, et que 8 femmes sur dix atteignent l’orgasme plus facilement et plus rapidement par le biais du cunnilingus. Ce sera donc dans le choix du partenaire qu’il faudra chercher où le bât blesse...

Certaines statistiques avancent le chiffre de 7 Français sur 10 ayant déjà pratiqué le sexe oral. Sur ce pourcentage, on peut toutefois s’interroger sur le nombre exact d’entre eux qui pratique régulièrement fellations et cunnilingus. Certaines études révèlent que dans les couples où le respect de l’autre est à la base de tout échange, le sexe oral est très présent, et surtout, il est volontaire de part et d’autre. Lorsque le partenaire masculin n’exige pas la fellation et qu’il prodigue lui-même le cunnilingus, il apparaît que l’amante est beaucoup plus encline à le satisfaire ensuite par le biais du sexe oral.

Cunnilingus et fellations se pratiquent depuis les temps les plus anciens. À toute les époques pourtant, l’on en a condamné l’expression parce qu’elle n’entrait pas dans la dynamique de la conception. Aujourd’hui, c’est grâce à la libéralisation de la sexualité, ainsi qu’à la notion de plaisir qu’elle autorise, que le sexe oral est devenu un acte sexuel bien à part. Si 59% des Américains ne considèrent pas les relations sexuelles orales comme de véritables rapports sexuels, les Français (ceux qui en sont adeptes, précisons-le) pensent au contraire, dans pratiquement 100% des cas, qu’une fellation ou un cunnilingus est un acte sexuel complet. L’avenir du sexe oral est désormais assuré dans les habitudes sexuels de la plupart d’entre nous. Il ne reste plus à chacun à apprendre à le dispenser avec art et sensualité, et surtout à l’épurer de toute notion de domination ou d’humiliation d’un partenaire sur l’autre...
LE KAMASUTRA > SEXE ORAL
 
Copyright © LE KAMASUTRA - Toute reproduction meme partielle, strictement interdite - Partenaires : String léopard - Argent & Sexe - Dictionnaire sexuel - Horoscope sexy